Catégories
Actu

Livraison avant Noël, les défis des expéditeurs

Comme chaque année, le mois de novembre signe le début de la haute saison de la logistique avec son lot de surcharges tarifaires, de congestions portuaires et de délais de livraison accrus.

Cette année, la reprise d’activité post-covid et la hausse des échanges internationaux amplifient cet effet. De nombreux secteurs tardent à s’approvisionner en matières premières et l’industrie du jouet prévient déjà les consommateurs des retards et hausses de prix imputables au transport. Conséquence ? Le prix des jouets augmente de 3 à 5 % en moyenne cet hiver.

« Oui, il y aura des jouets sous le sapin. [Mais cette année,] ils ne seront peut-être pas tous disponibles au moment où les clients voudront les acheter »

Franck Mathais, porte-parole de Joué Club

Alors comment réussir à mener à bien ses importations ou exportations avant Noël ? Que faire pour éviter une palette en retard le jour du Black Friday ou simplement conserver ses marges sans (trop) de répercussions sur les prix ?

Les défis de Noël dans la supply chain
Cadeaux de fin d’année livrés à temps

Les 3 grands défis logistiques de 2021

Afin d’envisager des solutions de repli réellement pertinentes pour assurer les livraisons avant Noël, il est nécessaire de comprendre les enjeux actuels du commerce international.

Fret maritime : congestion des ports et peak season surcharge

Près de 80 % des échanges commerciaux se font par voie maritime. Or, à l’heure actuelle, selon les données de l’AIS et de VesselValue Trade, 10 % des porte-conteneurs et 20 % de la flotte de vraquiers sont en attente, immobilisés au large des ports.

La côte ouest des USA connaît des records historiques de congestion à Long Beach et Los Angeles, tandis que la crise du charbon contraint les navires australiens à se disperser entre le Japon et la Corée du Sud pour éviter la Chine, qui elle, se tourne désormais vers l’Afrique du Sud pour importer son charbon. Tous les trades sont donc impactés.

Un véritable méli-mélo qui est amplifié par la fermeture de certains ports et la mise en quarantaine de cargos chaque fois qu’un membre de l’équipage d’un porte-conteneurs est testé positif au covid-19.

Dans ce contexte, les ports d’importation ont mis en place des mesures pour maximiser le débit de déchargement. Tous les terminaux et postes d’amarrage sont utilisés 24h/24, ce qui rend les opérations portuaires plus nombreuses et la gestion de flux, plus complexe. Les durées d’escale restent donc allongées : comptez jusqu’à 12 semaines pour un trajet Asie-USA contre 3 en temps normal.

Les tarifs de fret maritime, quant à eux, sont 10 fois plus élevés qu’en temps normal :

Selon l’indice « Freightos Baltic Index », un conteneur de 40 pieds (environ 12 mètres) coûte désormais environ 14 000 dollars (environ 12 000 euros) pour un trajet de la Chine vers l’Europe. Un coût en partie lié au peak season surcharge, le surcoût de haute saison appliqué par les armateurs.

Fret aérien international : tarifs en hausse, capacités en baisse

Le covid-19 entraine toujours actuellement une baisse des vols passagers, donc de la capacité d’emport en soute. D’ordinaire, cela permet aux transporteurs comme UPS de livrer des marchandises rapidement avec un coût maîtrisé. Or actuellement, cette possibilité est réduite et il est nécessaire d’affréter des vols express spécialement dédiés aux marchandises, ce qui n’est pas sans surcoût.

L’acteur incontournable du fret aérien UPS a par exemple augmenté ses prix de 4 % à 5,5 %, selon les marchés en 2021.

Comportement des consommateurs : des achats omnicanaux

Les achats en ligne sont désormais entrés dans les pratiques courantes des consommateurs. Les détaillants doivent donc établir des stocks prévisionnels en et hors boutique, avec une logique door to door et une prise en charge jusqu’au dernier kilomètre.

Il faut donc éviter les retards de colis en entrepôt, en boutique, mais également dans le maillon final de logistique, le fret routier.

Il est donc crucial de prévoir dès maintenant une flotte de livreurs en propre ou bien de réserver les services de prestataires dédiés (et fiables !) pour que les cadeaux de Noël arrivent à temps sous le sapin.

Coûts et délais maîtrisés grâce à l’approche multimodale

Esquiver les nombreux obstacles liés aux fêtes de fin d’année relève du casse-tête. Il est donc essentiel de se tenir informés de l’actualité logistique et d’anticiper les éventuels problèmes géopolitiques des différents trades de la chaîne logistique.